Portrait

Celui qui se sera étudié lui-même sera bien avancé dans la connaissance des autres.

Denis Diderot

Auparavant

Une des plus grandes questions des élèves est souvent ; « et toi maîtresse, t’étais comment petite ? ». Ce à quoi tu réponds très simplement et brièvement que tu étais une élève assez sérieuse. C’était le cas pour ma part, mais j’étais extrêmement bavarde et j’avais toujours une peur bleue des remises de livrets…

En CE2, j’ai eu la chance d’avoir une maîtresse extraordinaire, son nom d’ailleurs était celui d’une fonction trigonométrique en géométrie. Si elle passe par ici, je serais ravie de la revoir. C’est elle qui m’a donné envie de devenir maîtresse et cette envie ne m’a jamais quittée.

Après le BAC, je me dirige vers une licence en Géographie et Aménagement du Territoire à la Sorbonne, car j’avais une voie de secours (urbaniste) en cas d’échec au concours. J’ai ensuite été en Master Enseignement où j’ai bel et bien obtenu ce CRPE et effectué des stages qui m’ont permis d’affiner mes vœux en termes de niveaux de classe. C’est à ce moment là que j’ai compris et pris conscience de la variété à l’école ! Les secteurs, les cycles, les différents âges, les milieux sociaux et même les différents niveaux font que l’on n’est pas près de tourner en rond !

« Mais maîtresse, t’as fait d’autres métiers avant d’être maîtresse ? » Différents métiers, non, mais des jobs, oui ! Dans l’absolu, l’enseignement est ma réelle vocation et passion. J’ai auparavant été vendeuse dans plusieurs boutiques et notamment tout en haut de la tour Montparnasse !

Aujourd’hui

En adéquation parfaite avec ce que je fais et réalise au quotidien, je suis enseignante depuis maintenant 5 ans et je me suis lancé le challenge de la Classe Flexible en 2018.

Ce que j’aime le plus dans mon métier c’est la liberté pédagogique. Je pense que cela est aussi dû à mon école et à la politique d’établissement, qui me permet d’enseigner avec la méthode de mon choix (tant qu’elle fonctionne et qu’elle correspond aux enfants). Ce n’est que mon avis, mais plusieurs choses devraient changer ; cette satanée course aux programmes, où l’on veut à tout prix cocher toutes les compétences du B.O. Quel intérêt pour l’enfant de lui avoir fait survoler une année entière d’apprentissages qu’il n’a à peine eu le temps d’assimiler ? Ensuite, étant une adepte de la classe flexible, je pense que les écoles devraient davantage s’ouvrir et proposer un dispositif flexible par niveau.

Demain

« Mais maîtresse, tu vas être maîtresse toute ta vie du coup ? ». Peut-être, peut-être pas, nous ne savons pas toujours ce que l’avenir nous réserve. En revanche, je peux affirmer que j’aime mon métier et tout ce qui nous pousse à innover. L’importance grandissante des technologies et du numérique par exemple, qui aura une part de plus en plus prépondérante dans notre métier de demain.



Si tu m’as lue jusqu’ici, c’est que tu es un minimum intéressé(e) par mon histoire et mon métier, alors je t’invite à poursuivre ta visite sur le reste du blog. N’hésite pas à cliquer sur les différentes ressources pour approvisionner ta classe !

Bonne Lecture,

LilouTeach


5 commentaires sur “Portrait

Ajouter un commentaire

  1. Je t’ai découverte sur Instagram et j’en suis ravie ! J’aime beaucoup tes posts 😊 pour ma part je suis jeune maîtresse en cp 😉 félicitations pour l’ouverture de ce blog ! ♥️

  2. Merci pour ce portrait qui permet de de mieux te connaître! Et merci pour l’ouverture du blog et les futurs partages! C’est vraiment généreux de ta part!

  3. Merci beaucoup pour ce partage ! 🙂 Je suis une jeune PES et j’ai découvert ton blog via instagram, c’est une mine d’or de source d’inspiration donc merci ! 😀

Laisser un commentaire

Create a website or blog at WordPress.com Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :